lundi 25 août 2014

Quand des pages Google+ s’invitent dans les sitelinks du domaine plus.google.com !

sitelinks de pages G+ entreprise dans domaine plus.google.com - decryptage Christophe Vieira
Quelle ne fût pas ma surprise, ou plutôt mon amusement en découvrant que les pages Google Plus du +Sénat ou encore de l'+Olympique Lyonnais s’étaient invitées dans les liens de site du domaine plus.google.com, en première page des serps !

En effet, c’est suite à une relecture de l’article sur les Google sitelinks et leur fonctionnement opaque rédigé par Sylvain Richard courant juillet que j’ai décidé de pousser mes investigations qui ne révèlent d’ailleurs rien de sensationnel, mais qui méritent toutefois à mon sens un court billet…

Attentif à ce fonctionnement "bancal" des liens de site, j'avais d'ailleurs en mai 2013 posté un article sur les mini sitelinks des pages Entreprise de la plate-forme Viadeo... Google faisant alors des tests mettant en avant des liens de site pour les pages Entreprise dans les serps.

En effet, j’ai cette fois concentré ma série de tests sur Google Plus, le réseau social de Google pour lequel j’ai la plus grande affinité d’ailleurs… J’ai donc testé l’url https://plus.google.com (qui affiche d’ailleurs 10 liens de site pour rappel) et quelques-unes de ses variantes (http, plus…).

C’est donc avec amusement que je vous livre dans cette publication pleine de fraîcheur les résultats divertissants de mes investigations qui fleureraient presque l’avènement d’un nouveau concept marketing : le "guest-sitelinking" :-)

Bonne lecture et excellente rentrée par avance à Toutes et Tous.

Le sénat (mais pas que) s’invite dans les sitelinks du TLD Google + ! 

Mais oui, vous ne rêvez pas… la très inactive page Google Plus du +Sénat (en termes d'interactions au regard du nombre de ses abonnés qui dépasse la barre des 17.500) est présente parmi la liste des liens de site affichés… En xième position. Position qui varie d’ailleurs quelque peu selon que la recherche est réalisée en https ou http...

page google plus du senat dans les sitelinks du domaine plus.google.com

Autre surprise, la présence de la page G+ de l’Olympique Lyonnais dans la liste des 10 liens de site ! 

Mais oui, la page Google Plus du club de football de l’+Olympique Lyonnais apparaît également dans la liste que nous propose Google !
Page que je n’ai d’ailleurs jamais consultée et à laquelle je ne suis à fortiori pas abonnée…

page google plus de l'olympique lyonnais dans les sitelinks du domaine plus.google.com

Mais attendez, ce n’est pas terminé car un dernier écuyer s’invite à la table des agapes !

Il s’agit en l’occurrence de la page +PlayStation France !
Pour autant, je n’ai aucune affinité avec la page et la thématique d’ailleurs de manière plus globale. Mon comportement de surf ne saurait donc avoir un quelconque impact sur l’affichage de cette page au sein des liens de site du domaine plus.google.com...

page google plus de playstation france dans les sitelinks du domaine plus.google.com
  
Du coup, j’en ai profité pour pousser un peu mes tests et ainsi voir si certains facteurs influaient de manière réelle sur les résultats de ces 10 liens de site ?

Connecté(e) ou pas à son compte Google Plus, les liens de site des pages demeurent

On en déduit donc en toute logique que la restitution des liens de site est alimentée par les urls principales, celles qui ont une autorité de premier ordre, mais pas que puisque pour le reste, la sélection est à mon sens aléatoire (car elle l’est très clairement)…

Une page suivie a-t-elle davantage de probabilités d’apparaître dans les liens de site ?

En d’autres termes, y aurait-il une corrélation entre le fait de suivre une page Entreprise et de la voir restituée par le moteur de recherche Google dans les liens de site retournés ? 
A priori, aucune ou alors je suis encore une fois passé à côté d’un élément clé !

La recherche locale est-elle un facteur dans l’affichage dynamique des sitelinks de pages Entreprise venant garnir le TLD G+ ?

La réponse est NON. 
J’ai réalisé des tests en utilisant des localisations diverses et variées et les sitelinks retournés ont toujours été identiques mais si parfois l’ordre d’affichage a subi quelques variations ?

Et si le responsable de Google Plus rétrogradait via GWMT ces 3 pages, que se passerait-il ?

Car comme vous le savez, une fonctionnalité de Google Webmaster Tools permet de « gérer » (entre guillemets car c’est un bien grand mot…) l’affichage des liens de site via l’outil de rétrogradation.

retrogadation liens sitelinks dans google webmaster tools

D'une part, il n’est pas certain que cela aurait les effets escomptés car cela ne fonctionne que de manière aléatoire (pour mon blog par exemple, des pages « archives » gérées par la plate-forme Blogger que j’ai à maintes reprises essayé de rétrograder continuent d’apparaître) !

D'autre part, il est fort à parier que d’autres pages sélectionnées de manière totalement aléatoire viendrait les remplacer…

Il est toutefois fort à parier que d’autres pages Entreprise, indépendamment de leur popularité et de leur autorité, vont les remplacer… Au profit de la vôtre, qui sait :-)

Etre présent dans les liens de site du Top Level Domain de Google Plus assure-t-il un gain de trafic sur la page G+ de l’entreprise ?

Quel « utilisateur lambda » (rien de péjoratif) aurait l’idée de passer par la commande https://plus.google.com hormis l’initié que vous êtes ?
Autrement dit, je ne pense pas que cette présence apporte un trafic substantiel à ces 3 pages G+ même si elles doivent tout naturellement enregistrer quelques clics et visites

En tout cas, il s’agit bien là, en terme de Branding, d’un joli bonus offert par le réseau social G+ !

Quelle marque ne rêverait pas d’un tel gain de visibilité… D'ailleurs, les 3 pages en question le savent-elles ?
Vont t’elles réagir à la publication de mon billet de blog et de mon post qui suivra ??

Question ouverte…

Et sur smartphone au fait : quel résultat pour les liens de site du même domaine ?

Strictement identique pour ce qui est du domaine en question où la page de l’Olympique Lyonnais apparaît également à la même place. La capture d’écran ci-dessous en atteste.

On note pour autant que Google teste de nouvelles variantes d’affichage de liens de site sur smartphone, allant jusqu'à 3 niveaux d’ailleurs (Voyez un exemple à deux niveaux posté sur ma page G+).

Dans l’exemple ci-dessous, le test du TLD plus.google.com retourne la page de l'Olympique Lyonnais en troisième position dans les liens de site :

liens de site google plus sur smartphone - identique aux resultats sur PC

Et sur le moteur Bing alors, que se passe-t-il avec le domaine plus.google.com ?

Pas vraiment la même chose que pour les résultats retournés par Google !
Il s’avère en effet que seuls deux liens de site sont affichés dans les résultats de recherche. Voyez le résultat ci-dessous :
resultats sitelinks TLD google plus dans serps moteur Bing

On notera au passage que le Knowledge Graph de Bing affiche également des recherches associées et des informations additionnelles émanant de Freebase.

Et si vous mesuriez la performance SEO de vos liens de site ?

Le saviez-vous, il est également possible de faire du tracking de sitelinks en mesurant leur performance organique !
Je vous propose une méthode éprouvée pour ce, et vous invite à lire le billet que j'ai posté sur le sujet et qui traite en détail de la mesure de performance des liens de site avec Google Analytics.

Et vous alors, vous confirmez les mêmes résultats à votre niveau ?

Je suis très intéressé par votre retour sur ce point car par expérience, on sait toutes et tous que Google nous offre parfois de sacrées surprises ?

En espérant que pour cette (quasi) rentrée, mon billet vous aura à minima diverti à défaut de vous avoir enrichi :-)


Envie de commenter ce billet, c'est par ici...

0 Commentaires :

Publier un commentaire