mercredi 10 décembre 2014

Google s'apprête-t-il à restreindre l'affichage du Knowledge Graph de certaines marques sur desktop !

Depuis quelques mois, les informations qui ornent le Knowledge Graph de Google ne cessent de s'étendre. Fort est de constater d'ailleurs que certains affichages du Graph de la serp sont quasiment devenus toxiques par le volume d'informations qu'ils condensent !
  
Google a d'ailleurs tendance à faire bénéficier le "star system" de cet affichage particulièrement abondant, informations que le moteur scrappe ici et là... tantôt chez Wikipédia, tantôt du côté de Freebase... Quelle impartialité !

Mais cette pseudo "prime à la starisation" n'est pas l'apanage de tous, loin de là. En effet, les fiches My Business de la serp pourraient bien à terme en pâtir. J'ai à plusieurs reprises été le témoin d'un affichage disons quelque peu restreint (et je pèse mes mots) du Graph en testant des requêtes de marque de PME de taille modeste.

Il en ressort très clairement que la serp gagne en visibilité alors que le Knowledge Graph de l'entreprise (sur les requêtes de marque, j'insiste) se retrouve orphelin de son contenu !

Exit donc les avis, photos, recherches associées, le dernier post publié sur Google Plus... à moins que l'internaute ne fasse la démarche de déplier le Graph affiché sous la forme d'un panneau pour en consulter le contenu... Autant dire qu'il est fort à parier que ces différents éléments de communication ne subissent un léger revers !!

Essayons d'y voir plus clair, de décrypter la stratégie de Google si toutefois cet affichage était mis en production à l'avenir, et de se livrer à quelques "supputations Graph" :)   

Google s’apprête-t-il à diminuer la visibilité du Knowledge Graph sur desktop ?

On dirait bien que oui et des tests réalisés par Google au sein de sa serp en attestent… En effet, j’ai tout récemment été exposé à une version disons beaucoup plus édulcorée du Graph de connaissances signé Google… Cette version ressemble à s’y méprendre à celle que les smartphones nous restituent, mais en beaucoup plus stricte !

En effet, Google teste au sein de sa page de résultats l’intégration du Knowledge Graph dans un panneau « en savoir plus sur l’entreprise » de type accordéon qui permet d’en étendre le contenu… 

Aie aie aie… Jusque-là, rien de bien inquiétant vous allez me dire… heu, oui sauf que le panneau en question est fermé et que toutes, j’ai bien dit toutes, les informations contenues dans le Graph (coordonnées, photos, avis, post Google Plus) sont ainsi invisibles aux yeux de l’internaute !!

Un exemple de K.Graph en mode panneau dépliable sur Desktop  !   


Coup de froid à venir sur le Knowledge Graph des fiches entreprise My Business ?  

knowledge graph de michael jackson - star et graph de connaissances dans serpCette information peut vous sembler paradoxale de prime abord, je vous l’accorde… D'autant qu’Outre-Atlantique, il s’est tout récemment vu étoffé par les icônes de profils social media (pour quelques privilégiés encore une fois, n'est-ce-pas Mister Obama) ce qui tend à prouver que cet élément de la serp est en perpétuelle évolution et un axe majeur de développement de Google et du web sémantique

Développement qu’il appartient à Google de maîtriser au risque de voir sa serp (sur les requêtes de marque, rappelons-le) perdre en lisibilité alors même que toutes les actions menées par Google convergent vers un affichage épuré (pour preuve, la disparation du pourtant très prometteur authorship ou encore dernièrement, la disparition de la requête en texte gras dans les titres de sa page de résultats)...

Et oui, certains K.Graph, tel que celui de l’incommensurable Michael Jackson atteignent plus de 1200 pixels de hauteur.. De quoi "cannibaliser" le contenu de la serp non !



Accusé, levez-vous : exit Adwords !   

Rappelons-nous à nos récents et douloureux souvenirs : prétextant que l’authorship n’apportait aucune plus-value à l’internaute (!!!) _ Enfin, plutôt qu’il donnait moins de visibilité à Adwords et « enrayait » la machine à cash du géant de l’Internet _ Google avait alors tout bonnement décidé de le supprimer heurtant ainsi la communauté des auteurs qui perdaient ainsi la paternité de leurs contenus… et faisant également vaciller au passage quelques projets prometteurs dont celui de Jean Christophe Lavocat qui depuis a rebondi avec sa plate-forme Elokenz (pour repérer les influenceurs)…

Gageons sur ce point d’ailleurs qu’une lueur d’espoir vient de rejaillir (en moi) suite à la lecture de l’article de Noël Nguessan sur les nouvelles notifications Google Plus et la « potentielle trace » de l’authorship qui pourrait (j’ai bien dit « pourrait ») resurgir de parmi les morts à travers le partage d’un d’article de blog… (Point que je ne manquerai pas de surveiller)...

Adresse et coordonnées de l’entreprise masquées par défaut : heureusement !!!

Et oui, c’est paradoxal mais si l’internaute a besoin de connaître les horaires d’ouverture de l’entreprise, le numéro de téléphone du standard, ou encore son adresse postale, il est fort à parier qu’il cliquera sur ce panneau et se verra alors proposé toutes les autres informations qui viennent agrémenter le Graph..  

Sur smartphone en revanche, ces informations ne sont pas placées dans le « en savoir plus sur… » ce qui apparaît assez logique d'un point de ergonomique et de l'expérience utilisateur.

Le revers de la médaille est sans équivoque en revanche : pourquoi un internaute déplierait-il le Graph alors qu'il a déjà l'adresse de l'entreprise, son itinéraire et son téléphone à porter de doigt(s) ??

Mais alors à quoi bon utiliser ma méthodologie de conception de posts Google Graph Friendly si les mobinautes n'étendent (pas) plus le Graph ?? 

Résultat du Knowledge Graph de la fiche de Social Reflex sur smartphone :

Knowledge Graph de la fiche de Social Reflex sur smartphone - google my business et serp

Un affichage dommageable pour les avis, photos et posts Google Plus qui perdraient ainsi en visibilité

Et oui, les avis n’apparaissent plus par défaut dans cette configuration du Graph… (Un bon point s’ils sont négatifs je vous l'accorde !!)

De la même manière, les photos (si appréciées des internautes, lorsqu’elles sont de qualité) perdent ainsi de leur capacité à capter l’attention

Et que dire des Posts Google Plus qui se retrouvent dans les profondeurs du Graph et perdent ainsi de leur attrait dans la page de résultats naturels… Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut faire fi de leur optimisation et de leur potentiel d’attractivité

Que dire encore de la disparition des "recherches associées" dans cette configuration du KG de Google ?   

recherches associees Knowledge Graph esc dijon - scrapping wikipedia

On se projette : Wikipédia pourrait-il en tirer un quelconque avantage de cette potentielle mise à jour ?

C’est la réflexion que je me suis faite d’emblée mais je ne crois malheureusement pas pour Wikipédia que ce mode d’affichage sera appliqué à des requêtes puisant leur contenu au sein même de l’encyclopédie la plus célèbre de l’Internet.

En effet, on peut très largement imaginer que ce mode d’affichage « contracté » sera appliqué aux pages My Business, pour les requêtes de marque (locales !!). Un moyen simple et efficace pour Google d’appliquer l’affichage qui lui convient le mieux (commercialement) en d’autres termes !

Trop tentantes sont les sirènes du Knowledge Graph’Ads pour Google !

La tentation est trop forte, si forte que le roi Google ne pourra résister bien longtemps à la tentation des Google Ads dans son Graph. Placer une indicible (mais explicite) annonce dans le Graph sur les requêtes de marque… Bien vu… Même si déontologiquement, c’est discutable voire borderline, car cela revient à faire payer l’annonceur pour des requêtes sur lesquelles il est censé ne pas mettre la main au portefeuille !

Dans ce cas, il est évident que le Knowledge Graph revêtira son plus bel affichage, celui qui mettra également en lumière l'annonce et dévoilera toutes les informations sémantiques qu'il détient sur l'entité.  

Annonceur, ton Knowledge Graph a du potentiel, tu m’intéresses !

J’espère me tromper en supputant que les requêtes de marque locales, par leur faible volumétrie, auront pour conséquences (fâcheuses) l’affichage d’un Graph replié dans la serp, contraignant ainsi l’internaute à effectuer une action supplémentaire pour en afficher le contenu !

De l’Adsense et/ou du Local Adwords dans le Knowledge Graph local !

Je vous l’accorde, je me projette mais n’est-ce pas envisageable à terme ?

Si Google teste actuellement l’immersion de la publicité dans les K.Graph à fort potentiel d’attractivité (ceux qui enregistrent des millions d'impressions), il pourrait aussi miser sur la grande quantité de pages My Business (parfaitement qualifiées en bon marketeur qu’il est) pour venir distiller habilement de l’Adwords local, voire du Adsense qui sait !!!

Dans ce cas, vous allez me dire que ma théorie ne tient plus puisque le Graph devrait alors être pleinement affiché dans la serp pour donner de la visibilité à la publicité...   

Google aiguise son modèle économique à sa guise, au nez et à la barbe de tous !

Et ce n’est pas le Knowledge Graph qui va déroger à cette règle n’est-ce pas !

En même temps vous allez me dire, comment faire fi d’un « nouvel eldorado » à l’exquise promesse… celle de la rentabilité exacerbée :)

“Your Graph is my business” tel pourrait être le nouvel adage de Google dans les mois à venir – à méditer. 

Pour conclure sur cet énième test d'affichage...

Encore du grain à moudre en perspective... Que l'on se le dise, Google oblige d'aucuns à s’adapter et évoluer dans son sens... Plusieurs scenarii sont envisageables mais ce qui est certain par ailleurs, c'est que cet affichage sémantique va continuer de se développer et pourrait bien nous réserver de belles et moins belles surprises d'ici peu...

Envie de commenter ce billet, go... c'est par ici...

Alors, que pensez-vous de mon analyse ? La partagez-vous ?
J'attends vos retours, au plaisir de vous lire...  

0 Commentaires :

Publier un commentaire